Archive for avril 2010

La pensée du jour – Un samedi soir sur la terre

avril 17, 2010

Pour les mélomanes insomniaques qui trainaillent sur leur ordi un samedi soir : un petit morceau pour vous, Ordinary Man de Chinese Man feat. White Jive (groupe jazz fusion), samples à trouver…

By Delli –

Un peu de musique

avril 16, 2010

Ca y est ! J’ai enfin mis ma musique en ligne sur myspace !

www.myspace.com/dellijazz

Un grand merci à habibi pour son aide… oui parce que moi et l’internet…

By Delli –

La pensée du jour – Kiss Kiss Roma

avril 13, 2010

Chers amis et amies,

S’il est une destination que je vous conseille chaleureusement c’est Rome,  « la ville éternelle ». Je viens d’y passer quatre jours fantastiques – à tous points de vue.  Il vous faut cependant savoir deux choses essentielles sur cette cité antique avant d’y mettre les pieds.

La première, c’est que vous allez en prendre plein les yeux tant il y a de beauté à Rome ! Chaque centimètre carré de cette ville est chargé d’histoire et de merveilles, c’en est presque étourdissant. Un musée à ciel ouvert en somme. S’il fait assez beau au moment de votre visite, je vous conseille de prendre le temps de vous balader entre l’inévitable Colisée et le palatin-forum. Les jardins sont agréables et la vue sur Rome imprenable. C’est d’ailleurs un des rares endroits à Rome où vous ne vous retrouverez pas comme une sardine dans une boîte-à-touristes.

Si vous vous sentez d’humeur combattive, tentez la visite du musée du Vatican. Personnellement, j’y ai laissé toute patience (l’attente est interminable)  et toute crédulité face au marchandizing agressif autour de la figure de sa Sainteté-Ben XVI. Le chemin vers la chapelle Sixtine est une enfer sur terre… ironique, non? Mais pourtant vrai. En revanche, vous pourrez vous consoler en visitant deux des plus belles églises qu’il m’ait été donné de voir : l’église baroque du Gésu, construite par les Jésuites, dans laquelle est enterré Saint-Ignace de Loyola (fondateur de l’ordre du même nom) et l’église Saint-Ignace, dont le plafond en trompe l’œil m’a laissé baba !

La deuxième chose qu’il faut bien garder en tête à Rome  est que les romains essaieront de vous arnaquer, de manière plus ou moins subtile, où que vous soyez et qui que vous soyez. Je ne prétends pas que tous les romains sans exception sont des charlatans, loin de là. J’en ai rencontré de très sympathiques ! Mais il faut rester vigilant, surtout dans les taxis… et ne vous attendez pas à entendre un air d’opéra de Puccini ou de Rossini, la seule musique diffusée dans les restaurants, boutiques, taxis etc. est de la pop-guimauve-italienne. L’équivalent de la station Nostalgie étant la radio Kiss Kiss Roma. Salut les copains – salvi ragazze !

By Delli –

Culture scratch

avril 12, 2010

Chers lecteurs et lectrices,

Figurez-vous que je ne connaissais rien, ou pas grand chose, de la culture hip hop il y a encore deux semaines. Mais depuis peu, je tombe par hasard sur des documentaires ou des articles qui me donnent le sentiment d’être moins ignorante dans ce domaine. Dernier article en date que vous pouvez consulter sur notre blog :  Sneakers. Aujourd’hui je vous propose, pour parfaire votre connaissance de cette musique, un excellent documentaire sur le Scratch et les DJs : je vous assure que c’est captivant ! Alors, enjoy !

By Delli –

Petit astuce pour aller crâner au théâtre.

avril 9, 2010

Pour tous ceux qui seraient intéressés par une des pièces présentées au grand et prestigieux Théâtre Marigny, sachez qu’il existe un tarif pour les moins de 26 ans. Il suffit de venir une heure avant le spectacle souhaité, et pour 10 euros vous avez une place. Alors bien sûr, votre entrée au théâtre dépend de la défection de quelqu’un d’autre, mais cette situation est plus que fréquente (selon les propres dires d’un des responsables du théâtre) et généralement les places qui se libèrent sont de première catégorie (dont le prix normal est de 90 euros)…de quoi faire soupirer les vieilles rombières en fourrure à côté de qui vous serez peut-être assis. (Attention: ce tarif n’est valable que les mardis, mercredis et jeudis).

Si vous faites partie des amateurs de Shakespeare et des pièces jouées en anglais, sachez que le Théâtre Marigny propose As you like it (du 14 au 17 avril) et The Tempest(du 20 au 24 avril), toutes les deux mises en scène par le génialissime Sam Mendes à qui l’on doit notamment American Beauty et Les Noces Rebelles et qui, en bon britannique, renoue ici avec sa vieille passion pour le théâtre élisabéthain. Une occasion à ne pas rater donc, enfin si vous avez moins de 26 ans bien sûr. Pour les autres, les premières places sont à 60 euros…voilà qui pourrait faire un excellent sujet de débat: pourquoi les sorties culturelles sont-elles si chères? On est bien loin de la démocratisation de la culture, n’est-il pas?

Jules

Un crime au musée.

avril 9, 2010

Pour changer un peu du cinéma, j’ai décidé de faire un petit article sur l’exposition Crime et Châtiment présentée en ce moment au Musée d’Orsay. Autant vous le dire tout de suite : si vous le pouvez, allez-y absolument.

Préférant généralement les images animées, je ne peux pas me décrire comme une grande connaisseuse de l’art muséal, mais si j’avais à décrire cette exposition, je dirais qu’elle a été parfaitement pensée pour « parler » à un public très large. Mêlant peintures, sculptures, photographies, caricatures, et extraits d’ouvrages célèbres, l’exposition met en avant l’incroyable évolution de notre société, à la lumière du crime et de ses différents châtiments. Et il y en a vraiment pour tous les goûts. Pour les inconditionnels de l’émission Faites entrez l’accusé, on retrouve les premiers grands faits divers qui ont marqué la France. Pour les férus de littérature, les commissaires de l’expo ont décidé de présenter certains écrits de Victor Hugo, ou encore de Sade et des surréalistes. Pour les inconditionnels d’histoire, toute une pièce est consacrée à la naissance de la figure criminelle au temps de la Révolution. Et pour tous ceux qui aiment se faire transporter dans un monde inconnu, peuplé de créatures mystérieuses et d’objets étranges, on trouve des sorcières, des diables et des machines de tortures très très spéciales. Sans oublier la présence de la véritable guillotine…Edifiante, très ludique et permettant de découvrir plusieurs courants et milieux artistiques par le biais du thème terriblement séduisant du crime, cette exposition va très vite devenir incontournable.

Jules

Roberrrrrrrrrrrrttttttttttttt…

avril 9, 2010

Que celle qui n’a pas, ne serait-ce que penser à aller voir le nouveau film de Roberttttttttttttttttt, né Robert Pattinson, me jette la première pierre….

La photo ci-dessus n’est tirée d’aucun film de ce jeune acteur devenu phénomène mondial, non, cette photo est tirée d’une des premières expériences de mannequinat du jeune homme. Mais après les premiers rires de rigueur, cette photo me laisse dans un état de perplexité assez proche de celui dans lequel je me trouvais à la sortie du film Remember me. Très peu familière de l’univers d’Harry Potter, dans lequel notre cher Robert a fait l’une de ses premières apparitions, je n’ai découvert ce visage pâle qu’à travers les deux volets de la saga Twilight. N’ayant que très peu d’amour propre, je peux dire sans crainte d’être jugée que, oui oui, je fais partie des millions de gens à avoir vu ces deux chefs-d’oeuvre du septième art et à les avoir trouvés tout à fait regardables…Riez tant que vous voudrez mais je sais que beaucoup de gens respectables, avec une vie digne de ce nom, sont dans la même situation.

Bref, m’étant récemment portée volontaire pour faire découvrir à une amie le monde merveilleux de Twilight, la pâleur quasi maladive et la sensualité très relative de notre cher Robert faisaient encore effet sur moi ; je ne pouvais donc pas rater sa nouvelle apparition sur grand écran…Malheureusement, le film, Remember me, est comme cette photo: nuisible pour les yeux. Ca ne partait pourtant pas trop mal et le scénario aurait presque pu se tenir, mais c’était sans compter cette fin larmoyante et vraiment mauvaise sur fonds d’attentats du 11 septembre. Oui, vous avez bien lu. Robert, en adolescent rebelle et amoureux transi, se retrouve dans une intrigue pas très bien ficelée et qui se termine en grand n’importe quoi. Malgré la présence de Pierce Brosnan, qui joue plutôt bien le père autoritaire, et Ruby Jerins qui joue avec beaucoup de justesse la jeune soeur du héros, le film se perd dans les méandres de la comédie romantico-dramatico-familiale. En même temps, un film sponsorisé par M6 et W9 ne pouvait pas non plus être un chef d’œuvre, mais bon, il faut parfois prendre le risque de se laisser surprendre.

Cependant, la grande question réside surtout dans le fait de savoir si Robeeeeeerrrrrrrttttttttt est un véritable acteur. Ben oui quoi c’est vrai. On ne peut pas vraiment dire que jouer les vampires à moitié dépressifs dont les seules expressions rappellent celles de quelqu’un sur le point d’être malade relève vraiment de la performance d’acteur. Mais il faut croire que Robert Pattinson n’a pas encore trouvé le rôle qui lui détendra les zygomatiques et lui fera avoir l’air plus « santeux » et surtout plus crédible. Celui qui fait hurler toutes les jeunes filles « eau précieuse » de la planète devrait peut-être essayer les films d’action ou les pubs pour médicaments…Enfin, ce n’est que mon humble avis. J’attends donc vos réactions sur ce débat d’importance…

En attendant, Remember me reste un film parfait à regarder sur votre ordi quand vous voulez vous endormir sans trop réfléchir.

Jules

Saturday morning jazz

avril 3, 2010

Un morceau classique qui met de bonne humeur !

By Delli –

Sneakers

avril 2, 2010

L’histoire du hip hop ne peut se concevoir sans l’histoire du breakdance et sans les tenues vestimentaires qui accompagnent aussi bien les danseurs que les MC’s. L’objet hip hop par excellence reste la basket ( ‘ sneakers ‘  en anglais), ce que les grandes marques de chaussures de sport n’ont compris que quelques années après l’essor du hip hop aux États-Unis. La basket était un objet de démarcation entre le différents groupes et à chaque rappeur sa marque : RUN-DMC ont été les pionniers avec leur morceau intitulé A.D.I.D.A.S – pour les novices comme moi, je vous le dis, la lettre ‘ S ‘ n’est pas prononcée.  La grande marque allemande a compris qu’elle tenait là une poule aux œufs d’or et a signé un contrat d’un million de dollars avec les RUN-DMC.

Les grandes marques ont finalement saisi combien ce mouvement musical était fructueux puisque les fans des groupes de hip hop et des grands sportifs sont de grands consommateurs de sneakers : l’arrivée dans les années 1990 de la chaussure NikeAir Jordan en est le meilleur exemple. Nike doit également le succès des Air Jordan à Spike Lee (a.k.a Mars Blackmon ) dont les spots publicitaires sont désormais cultes !

Je vous conseil le très bons documentaire ‘ Sneakers ‘ qui retrace l’histoire du hip hop et du culte de la basket.  Vous y verrez comment cette chaussure est devenue une véritable mine d’or pour les uns, et une religion pour les autres. Attention, il ne vous reste que 6 jours pour la voir en ligne sur Arte + 7 !

Nancy Wilson – le jazz tout en finesse

avril 1, 2010

Je viens de découvrir l’un des albums-références du jazz et surtout du jazz vocal : l’album de Nancy Wilson avec Cannonball Adderley. Hormis la sensualité de la voix ‘ soul ‘ de Nancy Wilson, cet album réunit de grands musiciens de jazz , une vraie petite perle  musicale. Avis aux amoureux du jazz et aux romantiques.

Vous pouvez l’écouter sur Deezer en cliquant ici .

By Delli –