La télé muette? Ca n’est pas ce que vous croyez…

Je suis tombée hier par hasard sur une nouvelle émission de la chaîne W9 intitulée « Chut chut chut  » . J’ai trouvé le nom plutôt intriguant, aussi je me suis mise à la regarder : six personnes, dont une femme, sont réunies autour d’une table au beau milieu d’une bibliothèque publique. Les « candidats » se regardent les uns les autres sans dire un mot,  l’œil amusé, entourés par des étudiants et lecteurs concentrés sur leurs bouquins. Dans un silence nerveux, ils tirent une carte chacun,  l’un des six candidats (vous vous en doutiez) ayant la mauvaise pioche. Un gage est alors attribué au pauvre perdant, mais pas n’importe quel gage : celui auquel j’ai assisté m’a laissé sans voix ! Le perdant en question (heureusement qu’il s’agissait d’un homme) devait accrocher à ses tétons un cintre, lui-même relié à une petite voiture télécommandée. La douleur se devinne sur le visage du candidat gagé (mais chut chut! pas le droit de parler), les cinq autres pouffant de rire, étouffés par leur amusement diabolique. Il n’en fallait pas plus ! Les 2 minutes de torture m’ont suffit ! Mais quelle idée saugrenue ont-ils encore inventée?

En faisant une petite recherche sur internet, je comprends que le concept développé par « Chut, chut, chut » a été acheté par Coyote (la maison de production de Christophe Dechavanne) et vient à l’origine du Japon. Il a également été adapté par MTV dans une émission intitulée Silent Library. Les japonnais, qui débordent il faut bien le dire d’imagination, ont créé en 1989 ce qu’ils appellent batsu games ( « jeux de punition  » ), popularisés dans un émission encore diffusée aujourd’hui,  Downtown no Gaki no Tsukai ya Arahende (« Downtown, ce n’est pas un jeu pour les enfants« ). Cette émission, très connue au Japon, propose une série de scènes tournées sur le même principe : un pauvre candidat reçoit un gage et doit en souffrir dans le silence. Mais dans ce cas, les punitions sont plus « soft » que les versions « jackass » française ou américaine, et ne se passent pas dans une bibliothèque publique.

Je vous invite à regarder le lien vers Chut chut chut – La gifle Gauloise et vous laisse juger par vous-même de ce qui est drôle, ou pas. Pour ma part je dirais que l’incommensurable bêtise des émissions de télévision m’étonnera toujours…

– By Delli

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :